http://plus.lefigaro.fr/note/enseignement-superieur-trans-culturel-et-inter-fonctionnel-al-khalifa-business-school-20190902-9410648

«L’enseignement supérieur est à un moment crucial dans le monde où les titres ont perdu de la valeur par rapport à l’expérience. C’est pourquoi ce projet se concentre sur une formation totalement pratique permettant de développer des théories dans différents domaines du monde des affaires à proposer à nos étudiants ». Telles sont les paroles de Sir Manuel Freire-Garabal y Núñez, contributeur régulier à ce journal et fondateur de l’Al-Khalifa Business School.

Al-Khalifa Business School est une société britannique récente qui propose des services d’enseignement supérieur, d’éducation culturelle et de soutien à l’enseignement postdoctoral par le biais de plateformes en ligne.

Son objectif est de créer et de développer des innovations en matière d’apprentissage des entreprises dans différents domaines d’activité tels que l’agroalimentaire, les médias, la santé, le droit, la musique et l’économie grâce à des programmes flexibles destinés à aider les adultes désireux de s’épanouir. professionnels, bien au sein de leurs employeurs pour développer leurs propres entreprises, le tout via des plateformes en ligne.

«Dans l’éducation actuelle, il existe de nombreux cas de jeunes et de moins de jeunes qui assistent à un entretien d’emploi avec des diplômes et des maîtrises qui ont dépassé les 4 chiffres et qui sont rejetés car ils sont un titre sans expérience. C’est pourquoi Nous conseillons des professionnels qui se distinguent dans leurs domaines et qui peuvent proposer une approche différente aux futurs dirigeants de demain».

«Tous ceux qui fréquentent un collège ont toujours appris plus avec une leçon pratique donnée par un enseignant qui travaille dans la pratique qu’avec l’étude de 50 livres. C’est pourquoi nous n’avons pas besoin de diplômes ou d’études de notre personnel enseignant, mais de l’expérience qui les a amenés à devenir des leaders dans leurs secteurs ».

L’école de commerce Al-Khalifa est placée sous le patronage royal de Son Altesse Mahmoud Salah Al Din Assaf et est associée à la Fondation Assaf et. Cette alliance soutient les activités de recherche et développement ainsi que les professeurs et les étudiants de la école de commerce avec les universités associées et  autres écoles de commerce de la Fondation, dans le but de créer de solides collaborations pour la recherche et le développement de programmes et de programmes mondiaux.

En ce qui concerne l’éducation à la citoyenneté mondiale, il est étroitement lié à ce projet. C’est pourquoi Al-Khalifa Business School contribue à la création d’une alliance mondiale d’universités, de collèges et de réseaux de développement durable, selon le rapport intitulé “Les universités, les collèges et les étudiants internationaux à la tête des objectifs de développement durable». de l’ONU”.

Dans ce domaine, ils ont créé le programme de partenariat avec les objectifs de développement durable des Nations Unies intitulé “Projet d’enseignement supérieur interculturel et interfonctionnel”. Initiative de partenariat pour les objectifs de développement durable inscrits dans la base de données des objectifs de développement durable des Nations Unies.

Son comité consultatif regroupe des experts de premier plan dans leurs secteurs qui, en collaboration avec Sir Manuel Freire-Garabal y Núñez, élaborent les programmes d’études correspondants pour chaque secteur d’activité. Parmi eux figurent Afaf Konja (porte-parole de la 68e Assemblée générale des Nations Unies), Sir Anthony Ritossa (président du bureau de la famille Ritossa), S.E. Sir Brian Patrick Luining (secrétaire de l’Ordre militaire Constantinien de Saint-George, conseiller principal auprès de le Bureau de Son Altesse Sheikh Sultan Bin Abdullah Al Qasimi et partenaire privé du bureau du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés), Hari Eppanapally (Vice-président de la division Global InfoTech de le Bank New York Mellon), S.E. Igor Olegovich Eleferenko (conseiller d’Etat de Russie) et Mohamed Al Ali (PDG et conseiller de Cheikh Ahmad Bin Obaid Al Maktoum International Investment Enterprises); ainsi que l’avis honorifique de H.H. Mahmoud Salah Al Din Assaf (Prince héréditaire royal de la dynastie Assaf du VIIe siècle), S.E. Luis Suárez Hernández (membre du conseil consultatif de Son Altesse royale Pedro José de Mendoça Bragança et Bourbon du Portugal, duc de Loulée et président de l’Ordre Royal “San Miguel del Ala” pour l’Amérique du Nord et du Sud et ambassadeur avec diplômes de la diplomatie NOHE / ONU) et Sa Majesté Togbe Osei III (dirigeant traditionnel de Godenu par la Constitution de la République du Ghana), entre autres.

Al-Khalifa Business School développe différents programmes liés aux entreprises dans des domaines d’intérêt pour le XXIe siècle, dispensés par des professeurs renommés qui sont des professionnels estimés dans leur domaine. Parmi les programmes figurent: le programme de droit commercial, qui couvre plusieurs domaines parmi lesquels le droit du travail, le droit des sociétés, le droit fiscal, le droit de la propriété intellectuelle et le droit international; Le programme agro-alimentaire comprend la production d’intrants et de biens d’équipement pour la production agricole; Production agricole; Différentes étapes du transport et de la distribution jusqu’à la vente du produit au consommateur; Processus de produit ou industrialisation de produit; Le programme d’affaires des médias avec des domaines d’études tels que le discours public, l’image publique, les réseaux, la rédaction professionnelle et le développement durable de la société; le programme de commerce de la musique: avec des domaines tels que la production musicale, le droit et la musique, la culture et la musique ou l’internationalisation du commerce de la musique, entre autres; le programme d’économie d’entreprise avec les domaines d’étude suivants: blockchain, formation fiscale, économie de l’enseignement supérieur ou développement de l’économie internationale; et le programme Health Business avec des professionnels de son secteur HealthCare and Medicine System qui enseignent la gestion de la santé, la santé et l’économie, les systèmes de santé émergents ou le développement durable de la santé.

Parmi les prochains objectifs d’Al-Khalifa Business School, citons le lancement des premiers cours sur l’agroalimentaire et la communication au cours du premier mois de 2020 et les programmes d’économie et de droit à la suite de leurs réunions lors du Forum économique mondial 2020, dans le cadre d’événements organisés par des entités telles que: MIT et la Fondation des Nations Unies.

Languages