http://plus.lefigaro.fr/note/les-relations-sont-faciles-ne-les-compliquent-pas-20191024-9600486

Par Sir Manuel Freire-Garabal y Núñez – Avocat, journaliste et fondateur de Al-Khalifa Business School

Il semble que les relations sociales quotidiennes soient plus compliquées. Le changement dans les routines dans lesquelles le stress fait son chemin à travers ses mâchoires qui animal prédateur affecte non seulement l’environnement social, mais approfondit également les coutumes les plus sombres et les plus étranges de l’individu, reflétée à travers ses passe-temps et la rébellion enfants, atteignant même les instincts les plus primaires.

On a tendance à affirmer que l’être humain a été placé sur cette Terre pour se développer et se multiplier. Laissant de côté les aspects sexuels – puisque la crise démographique actuelle mènerait à un autre article – la tâche principale de l’homme est d’établir une relation. Que ce soit par le travail ou par des relations sentimentales et personnelles, l’homme est un animal social par nature.

Cependant, il semble que la socialisation ait eu tendance à évoluer vers le spectre asocial, préférant la réalité virtuelle aux situations habituelles. De cette manière, les relations face à face disparaissent à l’arrière-plan, où certains êtres humains se sentent menacés de ne pas entrer dans leur environnement de confort.

C’est ainsi que, face à ce manque de confort, l’individu devient fou et commence à sortir de lui-même, à s’isoler et à délirer, à perdre toute trace d’un animal domestique, ressemblant de plus en plus à un canis lupus – et contribuant ainsi à l’image décrite. par Hobbes que l’homme est un loup pour l’homme -.

On pourrait dire que les réseaux sociaux et Internet contribuent grandement au confinement, malgré le spectre des avantages et des utilisations qu’ils signalent.

Peut-être serait-il possible d’analyser comment, au cours d’une enquête, les utilisations abusives possibles de la technologie pourraient permettre aux experts-conseils de découvrir que ce confinement est dû à une altération physico-chimique de l’individu et non entièrement à l’internet et aux réalités virtuelles qui en découlent, bien qu’ils contribuent sans aucun doute, d’une certaine manière, à l’isolement.

Prenant le champ psychologique mais abandonnant la controverse puisqu’un serveur n’ayant pas assez de connaissances médicales, et adhérant au problème qui nous préoccupe aujourd’hui, il est bien vrai qu’actuellement les relations ont changé, ce qui a entraîné de nouvelles atrocités dans le monde. presse, ce qui rend la bonté humaine très douteuse, puisqu’ils sont annoncés comme dommage collatéral et non comme un mal à éviter, le triomphe du PSG prenant plus de pertinence que le cas d’un enfant dénonçant son père pour le punir sans le quitter.

La preuve en est l’abus dans les relations personnelles. Peu importe le sexe ou la religion, les abus dans les groupes sociaux existent depuis aussi longtemps que la vie sur terre. Bien que les abus aient été une fois plus physiques que psychiques, les manipulations ainsi que leurs architectes ont évolué – mais pas de manière bénéfique malgré le large spectre de drogues développé au fil des ans – principalement par le biais de plateformes internet sociales ou de réseaux sociaux. Accéder à eux.

En ce qui concerne cette question, nous ne parlons pas seulement du cas des intimidateurs anonymes, et pas tellement anonymes qui poursuivent la possession ou le désir sexuel, ainsi que des persécutions politiques ou idéologiques. À cet égard, nous parlons principalement de cas de violence conjugale ou de violence conjugale au sein de la famille.

Depuis l’existence de relations sociales, un accord social a été établi – quel que soit le licenciement – dans lequel un contrat verbal non contraignant est établi – converti plus tard en bons usages et coutumes décrivant certains systèmes juridiques – qui ont permis l’établissement de La plupart des civilisations.

De cette manière, si, en tant que barbares, chacun des êtres de ces terres avait voulu entrer en conflit avec son voisin, le plus sûr serait que le monde ne soit plus peuplé à ce moment-là ou qu’il appartienne incontestablement à quatre personnes qui ont su rester saines d’esprit. . Toutefois, à travers les pratiques suivies aujourd’hui, nous ne pourrons peut-être pas être aussi mal guidés par cet avenir incertain, dans lequel la confrontation entre chacun de nous au bout de la société telle que nous la connaissons, devenant le moment de Sodome, Gomorrhe et les royaumes de Taifa.

Ainsi, les lois permettent aux enfants de maltraiter leurs parents en les dénonçant pour vérification de leur téléphone portable ou de leur ordinateur – ce que les parents ont eux-mêmes payé avec leurs efforts – ou pour lesquels, par de fausses allégations d’un conjoint ou d’un ami, incarcérons des hommes et des femmes justes, comme s’il s’agissait de périodes barbares et de dictatures.

Dans cette dictature de facto, dans laquelle le manipulateur prend les rênes, nous ne pouvons qu’essayer d’endurer, en utilisant la raison et l’honnêteté, en vivant la vraie réalité et non la réalité virtuelle, pour éviter ce qui sera l’authentique Déclin de Romulus Augustus à notre époque.

Après quelques paroles sages de mon père, je vousrecommande: fuyez les personnes explosives commel’essence, car face à l’étincelleminimale, ellesonttendance à exploser.

En conclusion, si vous sentez l’odeur, n’essayez pas de vous garer à proximité et de vivre votre vie avec modération, en restant fidèle à la nature de l’homme et non à la réalité virtuelle, sans oublier que les relations sociales sont simples et complémentaires à votre vie alors ne les compliquez pas.

Languages